26 février 2012

Portrait Passion: Sébastien Desrosiers

SÉBASTIEN DESROSIERS- VIDÉASTE Sébastien Desrosiers site web   "Je me rappelle avoir commencé à faire des vidéos à l'école primaire, sur des grosses cassettes VHS. Plus tard, lorsque j'ai eu ma propre caméra et un ordinateur pour faire du montage, j'ai vraiment commencé à tripper ! Je faisais des vidéos de tout : des films pour mes travaux scolaires, des spectacles de danse, des vidéoclips et des road-movies quand je partais au chalet avec mes chums.   Quelques caméras plus tard, je travaille maintenant à concevoir et produire des vidéos promotionnelles pour entreprises et artistes; mon objectif est de donner une voix et de faire briller des gens qui ont des projets passionnants à partager.   Mon métier m'apporte beaucoup de plaisir et de fierté, mais aussi beaucoup de responsabilités et de stress, sans parler des horaires irréguliers. Comme beaucoup de travailleurs autonomes, je me demande parfois pourquoi je fais ce métier de fou alors que je pourrais tout plaquer et trouver un emploi 'normal', de 9 à 5, avec un patron et une machine à café.   Il y a beaucoup de facteurs qui me poussent à continuer. D'abord, j'apprécie la liberté de faire mon propre horaire. Aussi, mon café est franchement meilleur que celui des immeubles à bureaux! Mais au-delà de ça, j'aime arriver à faire une différence pour mes clients et de voir les yeux des gens briller lorsqu'ils regardent une de mes vidéos, car c'est ça l'objectif: toucher les gens.   Ce qui me motive aussi c'est ce sens de fierté lorsque j'ai réussi à bâtir quelque chose de beau, ce moment magique où je souris en me disant : Wow, là j'viens de faire de l'or !"   Démo BPM Delarosas from sebastian delarosas on Vimeo.  

10 février 2012

Portrait Passion: Marianne Girard

MARIANNE GIRARD- ARTS VISUELS- Site web   "Dans mon cas, je ne crois pas tout à fait avoir choisi d'être une artiste. J'ai plutôt été exposée très jeune aux arts du cirque, à la danse et aux arts visuels. La trajectoire s'est un peu tracée d'elle-même.   Le côté incertain et contractuel de ces milieux m'a été inculqué dès mon enfance, ce qui m'a permis d'être habituée aux côtés négatifs que certains craignent. J'ai eu la "chance" d'apprendre très tôt à m'adapter aux situations différentes et variables. J'ai ensuite pu faire le choix, en toute connaissance de cause, de rester dans le domaine et de développer ma carrière vers où je voulais qu'elle aille.   Il a toujours été évident pour moi qu'il y a plus d'aspects positifs que négatifs dans une carrière artistique. Il faut bien sûr à la base avoir une bonne tolérance aux incertitudes et aux changements, avoir une tendance solitaire (pour les arts visuels du moins) et aimer inconditionnellement ce que l'on fait, car des déceptions et des épreuves il y en a plusieurs!  Par contre, j'ai la chance d'avoir une liberté au plan créatif ainsi que l'opportunité d'être autonome et indépendante. J'ai aussi la possibilité de travailler où je veux sans attaches. J'aime gérer mon temps et me réinventer constamment sans avoir de comptes à rendre. Je vis aussi un certain sentiment d'accomplissement et de fierté lorsque je crée une œuvre à partir d'une idée, d'un sentiment ou de quelqu'un pour en faire un objet unique. Je fais ce que je fais aussi beaucoup pour le processus de recherche et d'expérimentation qui est très enrichissant au niveau personnel. Les seules limites à mon métier sont celles que l'on s'impose."  

01 février 2012

La Passion

Demandez à n’importe quel danseur/seuse pourquoi il/elle a choisi la danse comme profession et plus souvent qu’autrement, la réponse sera «je ne pouvais pas m’imaginer faire autre chose». Une carrière dans les arts est souvent ingrate; le portrait de «l’artiste affamé» n’est pas sans vérité. Travailler dans les arts n’est pas très rentable et demande souvent une carrière parallèle. Pourtant, contrairement aux mesures quantitatives et de biens réels utilisés dans bien d’autres domaines pour évaluer le succès, les artistes sont motivés par quelque chose d’autre; quelque chose qui ne peut pas se mesurer et où la signification du mot 'succès' est différente et personnelle pour chaque individu. Ce quelque chose d’autre est la passion; une soif innée et inexplicable qui nous donne une sensation de réalisation, qui nous rentre sous la peau et nous définit.   La passion peut être une chose effrayante. Nous en sommes facilement dépendants. Ceux qui consacrent leur vie à leur passion s’y abandonnent complètement, exposant leurs vulnérabilités, la laissant envahir leur bulle, leur vie, et leur état d’âme. La passion peut nous rendre obsessif, névrotique, fou de laisser quelque chose de si abstrait diriger notre mode de vie. Mais l’intensité de la passion nous permet aussi de réaliser ses rêves. Ceux qui suivent leur passion sont souvent ceux qui transforment leurs rêves en réalité; ceux qui avancent petit à petit à travers la sueur, les larmes mais aussi les applaudissements. C'est soi-disant obsédés, névrotiques et fous, néanmoins, atteignent éventuellement le sommet. Ils se demandent rarement une question commençant avec deux simples mots: « et si? ». Il n’y a rien comme la joie, la liberté et la sérénité de vivre sa passion, où les sacrifices sont facilement pardonnés et bientôt oubliés.   C'est pourquoi nous faisons de 2012 l'année de la passion. Nous accueillons cette nouvelle année en honorant des artistes remarquables que nous avons le privilège de connaître. Tout au long de l’année, nous partagerons des portraits de ces artistes et leurs paroles. Nous avons demandé à chacun d'entre eux de partager leur passion avec nous et nous expliquer pourquoi ils font leur métier avec tant d’amour. Nous sommes emplies d’humilité d’êtres parmi eux et nous espérons que votre passion, quelle qu’elle soit, continue de vous inspirer et de vous apporter de la joie pour bien des années à venir.

1